Diagnostic électricité

Une installation électrique défaillante représente un risque important d’accidents électriques et cause de nombreux départs de feu. Ainsi, chaque année, les accidents d’origines électriques font 3 000 victimes d’électrisation et 40 morts. Dans le même temps, sur 200 000 incendies d’habitations, faisant 300 morts et 15600 blessés, 50 000 sont d’origine électriques. Ces données de 2016 découlent de l’observatoire Nationale de la Sécurité Electrique (ONSE).

Afin d’améliorer la sécurité des installation, l’arsenal réglementaire a été renforcé en 2009 et 2017, par des obligations de diagnostics. C’est pourquoi, lors de la vente ou la location d’un bien immobilier, le propriétaire a l’obligation de faire établir un état de l’installation intérieure d’électricité, si celle-ci a plus de 15 ans.

Outre le cadre réglementaire, le propriétaire peut faire établir un diagnostic de son installation, en vue d’en évaluer le risque. Dans le même ordre d’idée, il est recommandé aux employeurs recourant au télétravail, de faire réaliser ce type de diagnostic, afin de répondre à leurs obligations d’évaluation des risques professionnels.

Le diagnostic électrique en bref :

  • Obligatoire en cas de vente ou location de locaux à usage d’habitation, disposant d’une installation électrique de plus de 15 ans.
  • Validité pour la vente : 3 ans
  • Validité pour la location : 6 ans
  • Recommandé dans le cadre du télétravail.

Actualité « Electricité »